Re: Déclaration des infections nosocomiales

Accueil Forums Forum de discussions Déclaration des infections nosocomiales Re: Déclaration des infections nosocomiales

#3821
Anonyme
Invité

1)Avez-vous une procédure interne pour la «déclaration des infections» au dossier du patient ? Non, nous n’avons pas de procédure spéciale, cela entre dans le suivi clinique du patient. C’est à dire que chacune fait l’objet d’un suivi clinique par une conseillère et qu’une fiche informatique de ce suivi est versé au dossier. Les prescriptions de conduite soit pour des analyses ou autres sont versées dans les formulaires habituels du dossier client.
2) Les infections faisant l’objet d’un programme provincial doivent-elles être déclarées au dossier du patient ? Mêm chose que ce soit un programme provincial ou local.
3) Connaissez-vous le formulaire AH-244? oui, mais les infections nosocomiales comme les réactions transfusionnelles ne doivent pas être signalées sur ce formulaire chez nous puisqu’elles ont leur mécanismes particuliers de surveillance et de compilation et d’analyses des données.
a) Si oui, l’utilisez-vous pour la déclaration d’une infection nosocomiale au dossier du patient? Non
b) Si non, est-ce que le formulaire devrait être modifié pour mieux répondre aux besoins? à mon avis, non. Les infections nosocomiales doivent faire l’objet d’un traitement particulier et d’interventions immédiates. Elles doivent être prises en charge en temps réel. De plus, considérant que nous rédigeons déjà des fiches pour nos clients, cela aurait pour effet de dédoubler le travail et d’ajouter un processus administratif qui alourdirait la gestion des activités des équipes de prévention déjà à personnel réduit…
4) Utilisez-vous un formulaire-maison pour la déclaration d’une infection nosocomiale au dossier du patient? fiche informatisée de l’épisode de soins d’infections extrait du logiciel de surveillance Nosokos
5) Avez-vous une procédure interne de «divulgation» au patient affecté d’une infection nosocomiale? La clientèle est rencontrée par l’équipe soit une conseillère ou le microbiologiste dans un processus transparent. Ce peut aussi être le md traitant. La communication est fluide et transparente à ce qui a trait à la divulgation. Si la situation est complexe, elle sera soumise à la gestionnaire des risques. Nous avons des politiques et procédures de divulgation et cela suivra ce processus très minutieux.