distribution des cabarets en alimentation

Accueil Forums Forum de discussions distribution des cabarets en alimentation

  • Ce sujet contient 2 réponses, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par Anonyme, le il y a 16 années et 2 mois.
3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #1864
    Anonyme
    Invité

    Bonjour!
    Est-ce que les employés du service alimentaire rentrent dans les chambres des patients en précautions additionnelles pour distribuer les cabarets?
    J’aimerais savoir si vous avez des procédures concernant la distribution des cabarets de la cuisine aux étages et du retour des étages à la cuisine?
    Si oui est-il possible de nous faire parvenir un exemplaire.
    Avez-vous une procédure spéciale pour l’alimentation en vrac(milieu de vie)avec les patients SARM porteurs?
    Merci de votre précieuse collaboration.

    Chantal G. et Danielle L.

    #4933
    Anonyme
    Invité

    À l?Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke, la distribution et la récupération des plateaux de repas sont faites par le personnel des soins infirmiers.
    Par ailleurs selon le guide de prévention des infections de Santé Canada, il n?y a pas de précautions particulières avec la vaisselle, les ustensiles et les plateaux lorsqu?un client est sous précautions additionnelles.
    En SLD, nous appliquons les précautions pour les porteurs SARM en SLD même lorsqu?il y a l?alimentation en «Vrac». Donc, le client porteur de SARM peut aller à la salle à manger mais avant de sortir de sa chambre, il faut que la zone infectieuse soit recouverte et que le client se soit lavé les mains ( voir Mesures de contrôle et prévention des infections à SRAM au Québec, MSSSS). Évidemment, le personnel dans la salle à manger ou ceux qui préparent la nourriture appliquent les précautions de base pour tous les clients.
    Cependant, les clients sous précautions additionnelles pour un Clostridium difficile, pour une pneumonie à SARM ou pour influenza doivent s?alimenter dans leur chambre.
    J?espère que cette réponse est aidante.

    Bonne journée
    Lucie

    #1427
    Anonyme
    Invité

    Bonjour,

    Nous avons la même approche que l’Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke.
    Selon les pratiques usuelles du service alimentaire, le détergent utilisé et la température du lave-vaisselle seraient suffisants pour éliminer les microorganismes en cause. Ils doivent cependant établir un contrôle(vérification de la température).
    Lors d’éclosion, nous demandons que le chariot des cabarets en provenance de l’unité mise en « quarantaine » soit désinfecté de façon rigoureuse avec le détergent-germicide requis.

    Espérant le tout vous être utile, je vous salue.

    Carole Dagenais,
    Conseillère clinicienne
    CHSLD Les Havres (Montréal)

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.