gastro-entérite en unité prothétique en CHSLD

Accueil Forums Forum de discussions gastro-entérite en unité prothétique en CHSLD

  • Ce sujet contient 4 réponses, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par Anonyme, le il y a 11 années et 3 mois.
5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages
  • #4779
    Anonyme
    Invité

    Bonjour

    Est ce que quelqu’un aurait des suggestions d’intervention lors d’éclosion de gastro entérite dans une unité prothétique en CHSLD. Les patients sont continuellement en circulation donc il est impossible de les isoler dans leurs chambres.

    Merci

    #3991
    Huard Julie
    Participant

    des milieux utilisent parfois des barrières pour enfants qui installent dans la porte ce qui fait que les gens restent dans leur chambre. C’est facile à installer et pratique en éclosion.

    #3288
    Anonyme
    Inactif

    Bonjour Nancy,
    Nous avons déjà eu une éclosion de gastro dans notre unité prothétique et effectivement, les isolements sont majoritairement impossibles puisque toute la clientèle est errante. Un des avantages est que l’unité est fermée à l’année (clientèle ne sort pas): plus facile à circonscrire. Un des désavantages est que toute la clientèle est affectée rapidement et en même temps (durée de l’éclosion moins longue). Sachant ceci, nos moyens d’intervention ont été de mettre l’accent sur le port de l’équipement de protection personnel pour la clientèle affectée, ajout de personnel qui s’occupe seulement de la clientèle affectée et surtout, augmentation du nettoyage et désinfection de l’unité (surfaces hight touch et Low touch). La clientèle confuse contamine parfois des surfaces plus low touch que d’autre type de clientèle avec des selles, c’est pourqoui nous mettons un accent là dessus. Bien sûre, toute les autres mesures de gestion d’éclosion s’appliquent. Nous tentons aussi de rappeler à la clientèle de retourner à leur chambre, mais parfois, 30 sec plus tard, les résidents se tiennent tous par la mains…
    Bonne courage

    #4898
    Anonyme
    Inactif

    Il est aussi efficace d’ajouter un préposé pour un 4hrs afin qui ne fait que laver les mains des patients et qui une fois terminé, refait le tour des mains avec le gel antiseptique encore et encore. Idéalement, l’effet est efficace en début d’éclosion à 2 ou 3 cas, les premiers jours.

    Bon courage

    #1234
    Anonyme
    Invité

    Nous utilisons des barrières psychologiques, c’est-à-dire des bandes de tissus rouges accrochées en travers du cadre de porte de la chambre par des velcros. La plupart du temps, les patients sortent moins de leur chambre et comme c’est tenu par du velcro, s’ils sortent quand même, aucun risque de se blesser.

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.