produits de désinfection

Accueil Forums Forum de discussions produits de désinfection

  • Ce sujet contient 3 réponses, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par Anonyme, le il y a 7 années et 9 mois.
4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Auteur
    Messages
  • #6314
    Anonyme
    Invité

    selon les meilleures pratiques quel choix de désinfectant est a privilégier chez un enfant lors d’insertion de cathéter urinaire? Je ne trouve pas de réponse.
    merci

    #7581
    Anonyme
    Invité

    J’ai du chercher longtemps moi aussi. Voici ce que j’ai trouvé dans la littérature scientifique. J’espère que cela t’aideras. Je te fais parvenir les documents sur ton email.
    Pour ceux que cela intéressé voici les titres des documents retrouvés.

    1. Guidelines for preventing infections associated with the insertion and maintenance of short-term indwelling urethral catheters in acute care
    2.Nursing management of paediatric urethral catheterisation.

    #5933
    Anonyme
    Invité

    Bonjour Marie-Ève
    Il n’y a pratiquement pas de littérature pédiatrique sur l’asepsie de la peau pour sondes, cathéters, entretien des sites de cathéter et autres, en bonne partie pour des raisons historiques. Avant le règlement sur les antiseptiques et leur transfert au rang de drogues (1997-2002), les antiseptiques étaient des produits d’hygiène domestiques et les compagnies n’avait l’obligation de soumettre des études de sécurité et d’efficacité. C’est donc par essai et erreur que la plupart des pratiques se sont établies.
    Les principes appris avec les années:
    -Les alcools sont très toxiques pour les peaux immatures et fragiles (ex.: les prématurés) : privilégiez les désinfectants aqueux (même si l’alcool est le principal désinfectant utilisé sur notre planète pcq c’est facile à obtenir)
    -Les produits iodés peuvent être dangereux chez les tout-petits qui peuvent les absorber à travers la peau et entraîner un « shot down » de la thyroïde
    -Alors que chez l’adulte, la toxicité à la Chlorhexidine commence à apparaître à plus de 4%, chez les enfants les dermites toxiques à ce produit peuvent apparaître à des concentrations beaucoup plus faibles (0.5 à 2%). C’est pour cela qu’en pédiatrie on travaille souvent avec des produits à 0.5 % et moindre en néonat. Il faut toutefois se rappeler que plus on descend la concentration, moins c’est efficace contre certain gram négatifs flagellés comme le Pseudomonas et le Sténotrophomonas.
    -Dans plusieurs circonstances, un ammonium quaternaire peut très bien faire le travail
    -Dans tous les cas, il faut laisser au produit le temps nécessaire pour agir (c’est beaucoup plus long en solution aqueuse (iode environ 3 minutes, CHG environ 1 à 1m30 par exemple)
    -C’est le plus souvent la rigueur avec laquelle la technique est réalisée plutôt que le produit qui garanti un soins sans « cadeau » infectieux.

    #1163
    Anonyme
    Inactif

    Bonjour Dr Marchand
    Seriez vous devenu le «support scientifique» au forum de discussion de l’AIPI? Probablement trop beau pour être vrai, mais j’ai apprécié vos interventions récentes.
    Merci

4 sujets de 1 à 4 (sur un total de 4)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.