Prophylaxie lors d’éclosion d’influenza

Accueil Forums Forum de discussions Prophylaxie lors d’éclosion d’influenza

  • Ce sujet contient 11 réponses, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par Anonyme, le il y a 10 années et 4 mois.
12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)
  • Auteur
    Messages
  • #2688
    Anonyme
    Invité

    Bonjour,
    Les récentes lignes directrices de la santé publique nous amènent cette année à devoir restreindre l’offre d’une prophylaxie lors d’éclosion d’influenza. Nous aimerions savoir si vos établissements ont tout même offert la prophylaxie antivirale dans les contextes d’éclosion cette année. Sommes-nous le seul établissement à être « tamiflu-free » !!! et en éclosion totale…..
    Merci
    Edith Lévesque

    #2871
    Anonyme
    Invité

    allo Edith
    Nous donnons de la prophylaxie seulement au voisin de chambre lorsque le « cas » positif ou symptomatique n’est pas dans une chambre privée.
    Lors d’une précédente éclosion, nous n’avons pas donné de prophylaxie et l’éclosion à durée très longtemps. Mais est-ce vraiment dû à cela????!!!
    Merci
    Francis Sévigny

    #3375
    Anonyme
    Invité

    Nous avons eu 2 éclosions en CHSLD et nous avons suivi les lignes directrices. Aucune prophylaxie n’a été donnée et nous n’avons pas eu plus de cas que dans les éclosions précédentes.

    #2879
    Carrier François
    Participant

    Bonjour Mme Lévesque

    Nous avons eu plusieurs éclosions dans différent centres. Nous n’avons pas donné de prophylaxie. Des médecins ont donné de la prophylaxie pour des patients dont l’état était critique.
    La variante qui a influencée la longueur de l’éclosion c’est la rapidité à laquelle les mesures ont été mises en place.

    #2937
    Anonyme
    Invité

    Bonjour,
    Cette année, j’ai eu à gérer une éclosion de cas d’influenza confirmés dans un centre d’hébergement de 174 résidents. Taux de vaccination des résidents :85 %. Suite aux recommandation du médecin de garde de la direction de la santé publique de Montréal, nous avons administré des antiviraux à tous les résidents de 3 étages sur 6 (lieu où les cas résidaient) soit 81/174. La propagation a cessée Total 24 cas en 22 jours. Après le début des antiviraux, aucun nouveau cas n’est apparu. La prophylaxie a été servi par une pharmacie communautaire.

    #3998
    Huard Julie
    Participant

    Bonjour Édith,

    à Laval, les CHSLD qui ont eu des éclosions n’ont pas donné de prophylaxie. Les règles dans ces cas là c’est de donner le TX précoce au cas, parfois le médecin peut juger autrement pour des cas particuliers i.e donner prophylaxie chez un immunosupprimé . La meilleur chose c’est d’augmenter la couverture vaccinale chez les travailleurs.

    Je n’ai pas eu plus de cas que dans les éclosions où l’on donnait de la prophylaxie.
    Pour que la prophylaxie soit efficace il faut en donner au personnel et aux résidents. Ce qui est une logistique importante.

    Bonne journée

    Julie Huard

    #1887
    Anonyme
    Invité

    Nous avons rapidement administré le tamiflu (résidents +employés) sur 2 unités et rapidement nous avons freiné la transmission. Sur une autre unité par contre, pour à cause de certaines circonstances, nous avons retardé l’application de l’ordonnance et nous avons remarqué que la durée de l’éclosion s’est allongée et nous avons eu plus de cas.

    #6428
    Anonyme
    Inactif

    Bonjour Édith
    Pour répondre à ta question. J’ai un CHSLD de 39 lits en éclosion, 8 résidants et 6 employés touchés, dont 5 tests positifs pour influenza type A . La Santé publique nous a fortement recommandé de procéder à la prophylaxie de tamiflu pour le personnel et les résidants tel que recommandé dans le programme provincial et la feuille synthèse 2010-2011 de la santé publique Nous avons donc procédé.De plus, nous avons offert la vaccination au personnel . Maryline Pelletier CSSS Montmagny-L’islet.

    #1239
    Anonyme
    Invité

    Bonjour,

    Nous avons eu récemment une éclosion en CHSLD et la DSP-GÎM nous a recommandé le tamiflu pour l’ensemble des résidents ainsi que tous le personnel non vaccinée ou ceux qui ont reçu le vaccin depuis moins de 14 jours. Toutefois, le tamiflu n’est pas recommandé en courte durée ou à l’urgence étant donné qu’ il y a un très grand roulement.
    Notre éclosion s’est rapidement contrôlée malgré la virulance du virus A et B.

    Bonne chance !!

    #4502
    Anonyme
    Invité

    Bonjour Edith,

    Nous avons testé l’efficacité( ou l’inefficacité…) de cette recommandation la semaine passée justement! J’ai eu 2 CHSLD en éclosion où j’ai procédé comme par les années passées, soit de donner la prophylaxie à tous les patients de l’unité de soins touchée. Comme la dir. de Santé Publique me le reprochait un peu, pour mon 3e Centre en éclosion ( il y a 2 semaines), j’ai suivi les recommandations à la lettre. Je me suis retrouvé avec un nouveau par jour et doublé mon taux d’attaque!!! J’ai alors décidé de prophylaxiser le reste des résidants de l’unité et aucun autre nouveau cas ne s’est déclaré…Peut-être due au hasard, mais j’ai des doutes… Bref, si j’ai une autre en éclosion, je crois que je vais être fortement tenté d’y aller avec l’ancienne recette, pour le bénéfice de mes patients… La notion de contacts étroits ne peut, selon moi, se limiter aux compagnons de chambre , si on tient compte du fait que nous sommes dans l’impossibilité de dédier le personnel(pénurie) et qu’en plus, ils mangeaint tous à la même table et participaient aux activités de groupes la vielle , alors qu’ils étaient probablement en incubation…

    #2337
    Anonyme
    Inactif

    Bonjour Édith,

    Nous avons utilisé toute la souplesse possible dans l’application des recommandations du CINQ sur la prophylaxie antivirale en cas d’éclosion d’influenza.

    Lorsque les cas étaient légers et le nombre de personnes touchées bas, on a pas donné de prophylaxie sauf aux compagnons de chambre.

    Nous avons eu d’autres éclosions avec des cas sévères et nous avons donné de la prophylaxie à tous dans le secteur touché.

    Avec ou sans prophylaxie, nous avons dû déplorer qq décès dans certaines éclosions.

    Bien qu’il ne soit plus recommandé de donner AUTOMATIQUEMENT de la prophylaxie antivirale, la recommandation du CINQ nous donne toute la souplesse nécessaire décider d’en donner si les « conséquences possibles de l’éclosion le justifient ». Cela nécessite toutefois un peu plus d’analyse de la situation par la PCI et un suivi plus étroit.

    Dany Larivée
    Direction de santé publique de l’Outaouais
    Service des maladies infectieuses

    #2083
    Anonyme
    Inactif

    Bonjour Edith

    Au CSSS Lucille-teasdale, nous avons suivi les recommandations de la SP:
    1- traiter rapidement les cas de sag au tamiflu
    2- Utiliser la prophylaxie selon l’ampleur de la situation et/ou la sévérité des symptômes

    Sur 4 éclosions d’influenza, nous avons utilisé la prophylaxie aux résidents et au personnel 1 fois.

    Dans les 3 éclosions sans prophylaxie, le nombre de cas est resté très minimes (2 à 4 cas)

    Mes salutations

12 sujets de 1 à 12 (sur un total de 12)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.